Quels sont vos livres préférés?

Question qui revient souvent en intervention, j'ai donc préparé une petite liste ici,  à partir de livres qui m'ont marquée dans mon parcours de lectrice et d'auteure.



1. Cinq jeunes filles, de George Toudouze
 Forcément, il y a des pirates!

J'aurais pu citer d'autres séries de la bibliothèque verte de l'époque dont je faisais une grande consommation: Alice, Langelot, les 6 compagnons, l’Étalon noir, Flamme... J'ai choisi Cinq jeunes filles parce que
1/ c'est la seule série à mettre en scène un groupe d'héroïnes (elles ont bien des petits copains mais ils servent essentiellement de faire valoir)
2/ j'ai toujours été fascinée par les histoires qui se passent en mer (sans doute parce que je suis malade comme un chien dès que je pose le pied sur un bateau et par conséquent, incapable de naviguer)
3/cette série met en scène des héroïnes fortes et indépendantes, qui ont longtemps été mes modèles.



2. L'histoire sans fin, de Mickaël Ende
 Mon fantasme ultime

Ce roman présente la particularité de proposer une mise en abîme au lecteur: le héros de l'histoire, au départ lui-même lecteur, devient peu à peu acteur de l'histoire qu'il est en train de lire. Il traite de thèmes qui me touchent comme
1/l'influence du lecteur sur l'histoire qu'il lit
2/le pouvoir de l'imagination
3/la nécessité de s'accepter comme on est.
Le film gomme une partie majeure de l'intrigue, qui à mon avis est la plus intéressante: à un moment, Bastien (le héros) commence à se perdre dans l'histoire, à devenir le héros qu'on fait de lui et oublier qui il est vraiment. Pour revenir chez lui, il faudra qu'il renonce à cette toute-puissance qu'il avait acquise dans l'histoire.
Bref c'est un livre qui, à mon sens, possède plusieurs niveaux de lecture et qu'on peut relire à de multiples reprises en y trouvant toujours de nouveaux éléments.




3. Les trois mousquetaires, de Alexandre Dumas
 J'ai toujours préféré Aramis

Le jour où j'ai découvert que les classiques pouvaient être sympas, et où j'ai avalé les œuvres complètes de Dumas dans la foulée (le comte de Monte Cristo, c'est génial, mais le Vicomte de Bragelonne, franchement, pas indispensable). Des rebondissements, de l'action, de l'amitié, des traquenards, des personnages hauts en couleur: on y retrouve tous les ingrédients que j'aime dans un roman (sauf peut-être des personnages féminins dignes de ce nom, mais enfin, c'est l'époque qui veut ça).


4. Le château de Hurle, de Diana Wynne Jones
 L'édition française est hélas introuvable

Le château de Hurle, comme les autres romans de l'auteur, possède à la fois un univers original et des personnages attachants. Ici, pas de héros forts et séduisants (oubliez le joli minois de Hauru dans la version des studios Ghibli, dans le roman Hurle n'a rien d'un Apollon, même s'il est obsédé par son apparence), ni de jolies potiches en guise d'héroïnes (ou à l'inverse, de super combattantes). Diana Wynne Jones présente une galerie de personnages atypiques, jamais parfaits mais toujours touchants dans leurs erreurs mêmes.

Le château de Hurle, c'est le livre que j'aurais aimé écrire (mais les autres livres de l'auteur sont très bien aussi, si vous avez l'occasion de les découvrir)


5. Les garennes de Watership Down, de Richard George Adams
 Il est ressorti récemment sous le simple titre de "Watership Down"
J'ai toujours eu un faible pour la fantasy animalière, c'est à dire les livres dont les héros sont des animaux. Pas des animaux anthropomorphisés comme Geronimo Stilton, mais des animaux sauvages, vivant dans un monde avec ses propres valeurs et ses propres codes. Le tout premier que j'ai lu a donc été les Garennes de Watership Down, un roman dans les héros sont des lapins et qui n'a pourtant rien d'un livre de Beatrix Potter. Le monde est violent envers les lapins. Chassés de leurs terres ancestrales, les héros de l'histoire doivent trouver leur nouvelle terre promise et le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils vont galérer (il y aura des morts, ye be warned). Pas seulement à cause des prédateurs d'ailleurs: ils vont découvrir en chemin de nouvelles formes d'organisation sociale chez les lapins, et vous sentez bien poindre ici une critique aiguisée de notre propre société. Bref, Watership Down est un classique à connaître.

J'en profite pour vous donner la liste de mes livres préférés en matière de fantasy animalière:
- d'abord et avant tout, la Guerre des Clans de Erin Hunter: l'épopée d'un clan de chats sauvages, semée de batailles, de solidarité, de courage, de loyauté et de trahisons (il y a aussi des morts, ye be warned)
- version chauves-souris, Silverwing de Kenneth Oppel
- version hibous et chouettes, les Gardiens de Ga-Hool de Kathryn Lasky
- version renards, Foxcraft de Inbali Iserles (un seul tome sorti en français, mais il promet! - l'auteur fait d'ailleurs partie du quatuor Erin Hunter)
- version dragons, les Royaumes de feu de Tui Sutherland

Vous trouverez dans cet article une liste un peu plus complète de romans ayant pour héros des animaux.



6. Harry Potter, de J.K. Rowling
 OK ça fait sept volumes
Plus besoin de présenter cette mythique saga. Je lui dois notamment d'avoir recommencé à lire en VO pour avoir la suite plus vite! Harry Potter c'est aussi un engouement général pour la série: tout le monde lisait ça à l'époque, même mon chéri qui pourtant lit très peu. Je m'en souviens autant pour l'ambiance que pour le contenu du livre lui-même.
  




7. La croisade noire du Jedi fou, de Timothy Zahne
Oui, trois, bon, on va pas chipoter, hein.

Il fut un temps où je dévorais tous les romans de l'univers étendu de Star Wars qui me tombaient sous la main. Et il y en a eu beaucoup! C'était en quelque sorte de la fanfiction officielle. La croisade noire du Jedi fou est de l'avis général l'une des trilogies les plus réussies de l'univers étendue, prenant place dans la droite ligne des épisodes IV à VI. De l'aventure, de l'action, des personnages mythiques et le plaisir de jouer encore dans un univers qu'on adore.

A l'heure actuelle, la trilogie La croisade noir du Jedi fou est la seule que j'ai encore dans ma bibliothèque, avec l'Académie Jedi.


8. 20 000 lieues sous les mer, de Jules Verne
C'est classe mais ça prend une place folle sur les étagères

J'aurai pu citer toute l’œuvre de Jules Verne, que je possède d'ailleurs en intégralité. 20000 lieues sous les mer en reste peut-être le titre le plus emblématique, de par la personnalité du capitaine Nemo et par l'univers sous-marin fascinant décrit par l'auteur. Qui n'a jamais rêvé de voyager à bord du Nautilus?





9. Le meurtre de Roger Ackroyd, de Agatha Christie
En vrai j'ai l'intégrale reliée des oeuvres d'Agatha

Agatha Christie est l'autre auteur dont je possède toutes les œuvres. Hercule Poirot et son insondable vanité, Miss Marple et son air de ne pas y toucher et même le couple Tommy et Tuppence Beresford ont longtemps fait partie de ma famille. Si j'ai cité le meurtre de Roger Ackroyd, c'est parce que c'est celui dont la résolution m'a le plus bluffée à l'époque, même si Dix petits nègres et le Meurtre de l'Orient express sont plus connus.



10. Anne, la maison aux pignons verts de Lucy Maud Montgomery
Elle a les cheveux auburn, pas carotte.

Bien que le monde ait beaucoup changé depuis l'époque où l'on écrivait à la plume d'oie, les aventures d'Anne sonnent toujours aussi juste. L'héroïne vit si intensément toutes les joies et toutes les peines de l'enfance qu'on a envie de la connaître et de vivre nous aussi sur l'île du Prince Edouard. Anne, c'est un peu mon livre doudou, celui que je relis régulièrement pour me remonter le moral. 


J'aurais pu citer beaucoup d'autres livres encore: n'en retenir que dix est difficile quand on en a lu des centaines! 

De plus, je me suis volontairement bornée aux livres que j'ai aimés. J'aurais pu également nommer Sa majesté des mouches de William Golding ou Le poney rouge de Steinbeck, mais bien que ce soient des livres dont je me souviens très bien, des années plus tard, et dont je salue la qualité littéraire, je ne peux pas dire que je les ai aimés (pour la même raison d'ailleurs: l'un comme l'autre décrivent une société violente et sans réel espoir). 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sortie premières lectures: Le sanglier blanc

Booktube, des mots à l'image

Rencontres en pagaille